LA FILIÈRE du loisir culturel

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DU LOISIR MUNICIPAL

Des idées et des outils

Bâtir sa programmation

Présenter une offre variée ou encore renouveler une offre anémique ou inadaptée au milieu s’avère un casse-tête pour plusieurs intervenants. Le soudage réalisé permet de constater qu’une majorité d’intervenants autant ceux qui œuvrant dans les grands centres que dans les milieux ruraux sont confronté à un besoin de renouveler l’offre d’activités et  de développer de nouvelles approches et de nouvelles stratégies pour rejoindre leurs clientèles et assurer un développement durable du loisir culturel.

idees-et-outils_top-image

Des idées

Des sessions intensives pour palier à la rareté ou l’indisponibilité des ressources.

Nombreux sont les intervenants aux prises avec des problématiques de disponibilité des ressources, et ce, autant dans les régions vastes ou éloignées que dans les grands centres où la demande dépasse l’offre. À ce titre certains milieux ont adopté de nouvelles pratiques visant à diversifier la structure de l’offre soir en proposant des sessions intensives ou encore en concentrant l’offre de certaines activités dans une localité ou la ressource est plus disponible. Une pratique associée à la collaboration intermunicipale qui vise une mise en commun des ressources au sein d’une même région.


L’événement au service du développement, de l’initiation et de la diversification.

Dans plusieurs milieux on souligne que l’événement devient un facteur important du développement du loisir culturel. L’exemple du festival en chanson de Petite-Vallée est une excellente illustration de cette approche. La croissance du Festival en chanson suscite l’étonnement parce qu’elle s’effectue à contre-courant du développement général de la Gaspésie, qui a connu un déclin considérable. Au milieu de cette tourmente, Alan Côté se dresse comme un leader social et culturel, menant la population locale à habiter autrement le territoire et à exploiter une autre richesse naturelle renouvelable : la créativité humaine ». Publié par le Centre des cas des HEC Montréal « Ce cas porte sur la croissance du Festival en chanson de la municipalité de Petite-Vallée, sur la côte nord de la Gaspésie. Cliquez pour accéder au texte.

Des outils

L’appropriation des réseaux sociaux, pour une meilleure médiatisation.

L’appropriation des réseaux sociaux est devenue nécessaire pour soutenir la collaboration entre intervenants, praticiens, amateurs…Dans les études présentées dans ce site on souligne l’importance de la médiatisation des nos actions, mais peu de régions, de municipalité mise sur l’utilisation des médias sociaux  pour rejoindre des générations aux comportements bien différents, mais aussi pour améliorer notre gestion, la connaissance de notre environnement, des besoins et aspirations des usagers et de nos clients. « Le loisir public doit animer la Toile comme il anime les autres lieux de pratique libre, il doit utiliser la Toile comme complément de ses activités régulières, en permettant aux personnes et aux groupes de mieux profiter de leur expérience, y interagir avec ses partenaires, notamment les multiples associations qu’il soutient ».


Penser son intervention pour répondre à la diversité des clientèles et des nouvelles préoccupations de la société.

Que ce soit pour répondre aux individus ou groupes issus de l’immigration, offrir une diversité d’activités en fonctions des générations ou répondre aux nouvelles exigences en matière de préservation de l’environnement nos actions doivent adaptées et adaptable à la diversité. Les documents suivants peuvent sans doute aider à développer la réflexion : Action culturelle et immigration au Québec, Adapter son événement aux générations, Événements éco-responsables , Le guide pour l’analyse de l’accessibilité au loisir.


La médiation culturelle comme stratégie de développement.

Culture pour tous sur la médiation culturelle, met en évidence l’importance de cette nouvelle dimension de l’action culturelle apparue au début des années 2000. Compte tenu de l’expertise développée par Culture pour tous nous vous invitons à le consulter pour en connaitre tous les aspects et découvrir que ce mode d’intervention « s’adresse directement au public qui est convié, à l’activité culturelle, à devenir un acteur culturel à part entière ». Qu’est-ce que la médiation culturelle? Quels sont les enjeux de la médiation? Quels sont les milieux concernés? Qui sont les médiateurs? Comment évaluer les impacts de la médiation?